AccueilPortailRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je me contenterais d'un "élémentaire" ... [Mycroft P. Yaxley]

 :: Lumos Maxima :: Hominum Revelio :: Membres admis
Sam 5 Jan - 7:34
Mycroft Phoenix Yaxley
ft. Alex Pettyfer

Nom de famille : Yaxley
Prénoms : Mycroft
Âge : 16 ans
Nationalité : Anglo-française
Lieu de naissance : Paris

Sang : Pur
Père : Alexander Yaxley
Mère : Sandra Colberte
Famille : Les Yaxley en général, même si toutefois il ne s’est jamais vraiment intéressé à sa famille côté Angleterre, malgré qu’il ait été amené à les rencontrer plusieurs fois.

Matière préférée : Il aime les cours de magie en général, notamment l’enchantement, mais il apprécie également les potions, bien qu’il s’intéresse un peu à tout, notamment aux arts moldu.
Singularité : Occlumens

Personnage : Inventé
Un mental complexe


Mycroft est une personne très compliquée à cerner au premier abord. Il aura toujours tendance à prendre ses distances lorsqu’il rencontre une personne pour la première fois mais, après quelque minute, il peut s’avérer très avenant et amical. Le jeune homme à un tempérament calme et réfléchis, il peut passer beaucoup de temps à observer, mais quand il s’agit d’agir, il deviendra alors comme hyperactif, pouvant se montrer diablement rapide, surtout quand il s’agit de parler et de réfléchir. En effet le jeune homme dispose d’une faculté déconcertante ne relevant aucunement de la magie, une faculté qui lui à attirer l’attention de quelque moldus qu’il a eu l’occasion de connaître mais surtout de certaine personnes travaillant au ministère de la magie.

Mycroft Yaxley est, pourrais-t-on dire, un surdoué. Seulement il n’est pas ce genre de génies, qui s’accomplissent au travers de longue thèses, travail d’une vie, pour enfin être acclamé par leurs semblables, non. Sa faculté vient de son esprit, plus précisément d’une perspicacité spectaculaire ainsi que d’une mémoire photographique très précise. A la manière d’un Sherlock Holmes, il parvient à déduire beaucoup de chose à partir de très peu de chose.

Mycroft n’est cependant pas très différent d’un ado normal. Hormis sont attrait pour la nourriture, il apprécie également les bonnes œuvres de fiction (surtout pas de roman policier, sa bête noire littéraire, il devine toujours la fin dès les premières pages.) mais aime également écrire, que ça soit une version romancée d’une des quelques investigations qu’il ait faites, ou sinon des notes sur diverse thèse qu’il ait lues. Généralement ces connaissance lui servent pour ses investigation qu’il à commencer a mené lors de son temps libre.

Il fait preuve également d’une grande sympathie, n’hésitant pas à apporter son aide à ceux qui en aurait besoin, peu importe qui ils sont (et surtout si il ne ressent aucune animosité à leur égard, sinon quoi il les laisserait sombrer dans leurs problèmes) que ça soit dans des soucis personnels ou dans leurs devoirs.

Cependant le jeune homme a également un côté très sarcastique, arrogants et prétentieux, surtout quand il met sa veste de détective. Dans ces moments il aura tendance à prendre les gens de haut et à faire directement allusion à leurs manques de culture et de perspicacité. Il a d’ailleurs une grande exaspération pour la tendance des sorciers à user de la magie pour tous et à abandonner leurs aptitudes physiques qu’ils partagent avec les moldus. Il prend également plaisir à mener les gens en bateau et à faire des farces, l’autorité étant une des choses avec laquelle il a du mal à s’accomoder.

Rêves & Ambitions

Mycroft n’a pas réellement de projet d’avenir, a vrai dire on trace déjà son futur chez le département des Aurors, sauf que cela a tendance à profondément ennuyer le jeune homme qui n’a pas réellement formulé le souhait de rejoindre le Ministère lui-même.

Cependant il ressent une grande excitation face au danger et au mystère qu’il s’empresse de résoudre, de retourner et d’étudier. Contrairement à ceux qui craignent l’inconnu, le jeune homme l’adule et il le fascine au plus haut point. C’est d’ailleurs ce qui le poussa à étudier les magies ésotériques ainsi que les sciences moldues.

Ainsi ce n’est pas le fait de vouer sa vie à l’investigation qui le dérange, mais plutôt le fait qu’on essaye de forcer son destin. C’est pourquoi il a également tendance à brusquer les représentant du ministère qui se trouvent sur les quelques scène de crimes qu’il a pu observer.


Biographie


« Tout commença en 1954 lors d’une froide soirée hivernale dans le manoir Colberte, au centre d’une propriété forestière, proche de Paris. C’est ici que Mycroft naquit, dans une noble famille de sorcier française, dont la fille du représentant principal de la famille Xavier Colberte, nommée Sandra eu un enfant avec un représentant secondaire de la famille Yaxley, venant d’Angleterre. Sa naissance fut des plus banales et une grosse partie de sa petite enfance également. Il eut une vie complètement normale jusqu’à l’âge de 5 ans ou le petit Mycroft commença à avoir un éducateur privé. A la grande surprise de celui-ci, il lisait à une vitesse ahurissante alors qu’il venait à peine d’apprendre les rudiments de la lecture et trois mois plus tard, il lisait des ouvrages philosophiques et avait une culture qu’on voyait ordinairement chez un enfant de 12 ans.

Ce fut cela qui incita ses parents à consulter des spécialistes dans le monde magique pour étudier le cas de Mycroft qu’ils trouvèrent fascinant. Hormis cette faculté d’apprentissage hors normes que le jeune homme semblait posséder, il avait également une vue perçante qui accrochait chaque détails, et selon les différentes situations il parvenait à déduire des choses sans aucune utilisation de la magie, chose que des moldus ordinaires aurait par exemple laissés à leurs police scientifique. Par exemple le jeune homme arrivait à reconnaître le bois d’une baguette magique après avoir étudié activement un traité de Dendrologie. Même si ses aptitudes sortaient de l’ordinaire, le jeune homme ne jouissait pas d’une réputation extraordinaire, par choix,  mais cela ne l’empêcha pas d’être remarqué par le bureau des Aurors du Ministère de la Magie de France, qui lui laissèrent faire son baptême du feu dans l’investigation criminelle. Il était âgé de 10 ans.

Malgré les sortilèges utilisés pour élucider cette affaire le jeune homme eu instantanément un déclic et fut capable de prouver qu’effectivement, selon l’heure sur la montre du voisin, et vu les circonstances de la mort d’une sorcière tuée par sa propre expérience de magie temporelle d’après les témoignages, que si sa montre retardait a peu prêt du même laps de temps durant lequel a duré l’expérience et également sa poussée de cheveux et d’ongle légèrement anormale, le voisin pourrait être le tueur. Ce qui s’est avéré être vrai, et à vrais dire ce ne fut une enquête assez simple … S’il ne l’avait pas résolue en cinq minutes. Après cela le département des Aurors porta un intérêt tout particulier aux dons du jeune homme qui les aida sur bien des enquêtes.

Sauf qu’évidemment le jeune homme allait être bien plus occupé. Il eut un choix à faire et avec l’aide de son côté anglais, il partit avec son père en Angleterre pour pouvoir être accepté au collège de magie Poudlard ou il passa plusieurs année. A vrai dire, Mycroft devait avouer que le temps pluvieux de Grande Bretagne lui plaisait. Comme il le dit si souvent « c’est un temps parfait pour le crime ! ». Ses années à Poudlard ne furent pourtant absolument pas une excuse pour prendre une pause. Il laissait son majordome Eliot Beaumanoir, un vieil homme qui veillait sur lui à la place de ses parents (il faut dire que leurs relations étaient compliquées), faire son travail. Celui-ci était en contact avec un Aurors du nom de Jacob Lestrade qui lui fournissait des images et preuves qu’Eliot faisait parvenir à Mycroft par hiboux. Ainsi, le jeune sorcier Détective résolu des dizaines d’affaires par voies épistolaires, mais il s’est aussi déplacé pendant les vacances là où le devoir l’appelait, sur des scènes de crimes diverses et variées tant qu’elle ne le ralentissait pas dans ses études.  

Passant de par une affaire de Cerbère qui terrorisait des moldus, ou encore un meurtre commis par un chauffeur du ministère sur un député de l’assemblé. La plupart de ces meurtre était un jeu d’enfant à résoudre et franchement ennuyant, mais bon je ne vais pas me plaindre parce que le département des Aurors c’est comme mon Scotland Yard, ils me donnent des investigations donc je vais pas faire ch … »

Je levais les yeux de l’ouvrage que j’écrivais alors que j’entendais une voix.

« Qu’est ce que tu dis Eliot ? » fis-je en levant les yeux.

Mon majordome semblait légèrement perplexe. Nous étions en route dans la campagne française sous la neige, vers le manoir d’un richissime sorcier trouvé mort. Voilà à quoi je passais mes vacances de Noël … Mycroft Yaxley, 16 ans depuis quelque jour, enchanté au passage, j’avais oublié cette partie-là dans mon flux de pensée … Je n’avais pas vraiment la prétention d’écrire une autobiographie à la troisième personne a l’âge de 12 ans … Bref mon majordome, garde du corps, et conseiller semblait légèrement perplexe disais-je …

« Monsieur, j’ignore si passez de la troisième à la première personne est grammaticalement correct, et si il n’y avait que ça je ne dirais rien … Mais je pense que la partie que vous alliez écrire demanderait à ce que vous y pensiez en profondeur. » dit-il. Je me relisais en haussant les sourcils avant de barrer le passage cité. « En effet mes pensées ont interférée avec ma main, c’est bizarre, mais … Cela arrive ? Peut-être. Merci Eliot» fis-je en rebouchant la fiole d’encre, avant de ranger le parchemin ocre sur lequel j’écrivais dans un attaché case en cuir marron clair aux allures de luxe.

Feuilletant le rapport de ce cher Lestrade, tamponné de partout par les secrétaires du département des Aurors et de ce fameux « Incanté, Envoûté, Conjuré » écrit en bas de la feuille. Le Minisrère des Affaire Magique de France est parfois un peu vaniteux si vous voulez mon avis, mais pas autant qu’à Londres. Son influence le précède et ils y vont beaucoup sur les effets multicolore et les machins qui volent dans tous les sens, ça en deviens redondant. Au moins en France on a un département de gastromagie … Ce qui est sois génial soit très inquiétant vis-à-vis des priorités de nos tête pensante … Ou en étais-je ? Ah oui la voiture … J’étais avec Eliot dans la Duesenberg noire qui traversait les chemins de campagne drapés de leurs capes neigeuse. Soudain un détail me sauta aux yeux … Un détails que j’avais manqué et qui pourtant était primordial … Dans ma hâte je n’avais même pas remarqué mais … Cette inattention aurait pu m’être fatale …

« Eliot, comment t’arrives à lire en conduisant ? » … Mouais j’avoue, j’ai peut-être exagérer le côté fatal toussa mais c’est mes pensée qui sont saturée par l’investigation en approche, vous êtes dans ma tête vous vous souvenez ?

Un soupire s’échappa des lèvres de mon valet qui garda un calme olympien. Mes parents l’ont décidément extrêmement bien choisi pour me supporter ainsi. « Si monsieur ne lisait pas à haute voix, ce genre de situation n’arriverais pas.
- Hey, je pense tout haut c’est pas pareil.

- Si vous le dites monsieur … »
finit-il.

Enfin le manoir se profila à l’horizon, me tirant de mes rêveries. La voiture se gara alors dans l’allée de la maison ou plusieurs sorciers patrouillaient, baguette en main. Eliot vint m’ouvrir la portière alors qu’on venait nous voir. Je fis apparaître d’un claquement de doigt et dans une gerbe d’étincelle mon haut de forme que je disposais sur ma tête. Ce n’était pas un sortilège, rien qu’un petit objet magique au nom de Clakcap, des chapeaux disparaissant. J’étais vêtu d’un costume classique noir avec un gilet et une montre à gousset ainsi qu’un trench long Camel en laine et des gants en cuir.

Arrivant proche des Aurors qui surveillaient, Lestrade vint nous faire passer et nous fit entrer dans le manoir. L’architecture n’était ni très recherchée, ni trop chargée. Lestrade me fit enfin passer dans le salon ou la scène de crime se trouvait. L’homme d’une trentaine d’année baignait dans son sang. La victime était noble mais pas vraiment comme on s’y attendait … Il n’était pas de sang pur, c’était un riche sang-mêlé …

Lestrade soupira. « On à toucher à rien, la pièce a été fouillée magiquement … Aucune fenêtre n’a été ouverte, aucune porte et pourtant le voilà, la maison est protégée contre tout type d’infraction et contre le transplanage … » commença l’homme alors que je troquais mes gants de cuir pour des gants de coton blanc. Très vite un air légèrement déçu s’imprima sur mon visage. « Des suspects ? » demandai-je. Un autre homme qui semblait être responsable de cette scène de crime, Lestrade étant plus ou moins responsable de moi, pris la parole. « C’est probablement la domestique la responsable, c’est la seule qui était dans la maison avec lui … Mais ça ne colle pas avec les blessures … La mort lui a été infligée avec un difindo. Du coup c’est potentiellement son frère.

- Perdu.
Fis-je. Lestrade ! Quand allez-vous enfin me donnez une affaire digne de ce nom ?

- Avec tout le respect que je te dois Mycroft, le ministère ne te fait pas encore confiance, tu n’es pas un aurors, mais un élève de 17 ans …

- Certes …
fis-je légèrement déçu. Je devais avouer que cette affaire n’était pas du tout compliquée, j’avais eu le temps d’affuter mes dons en 12 ans. Enfin c’est très simple … Le responsable est probablement une femme d’environs le même âge que la victime qu’il connaissait très bien, car il l’attendait dans ce salon. C’est une femme car il y a deux verres sur la table et cette femme est alchimiste. Tenez Lestrade sentez. Fis-je en lui tendant le verre de la victime.

- Ca sent l’amande … L’amande pourrie ?

- L’amande AMERE, ce qui prouve que notre coupable sait comment tromper la police magique, elle l’a empoisonné au cyanure vu l’odeur du verre et le teint bleuté du cadavre, un assassinat dans un style moldu ne vous serez absolument pas venu à l’esprit bien sur malgré que Antioche Peverell ait été tué la gorge tranchée … Vous êtes obnubilé par la magie au point qu’elle voile votre vision. Ouvrez un livre bon sang.

- Et pour leurs liens ?

- Notre victime à essayer de remettre une alliance récemment … L’articulation de l’annulaire est légèrement écorchée, mais elle a été retirée après le meurtre et le coupable à fait un sort de difindo pour cacher l’empoisonnement … Notre homme a simplement jouer au jeu de l’infidèle avec une alchimiste son ancienne femme ce qui explique pourquoi elle avait le droit de transplaner. Maintenant si ça vous dérange pas, je vais devoir rentrer, je retourne à Poudlard après-demain j’ai beaucoup à faire. »
fis-je enb partant.

Je ne souhaitais pas m’éterniser ici, de toute façon pour le moment … J’avais encore énormément à faire et cela ne faisait que commencer …


A votre propos

Prénom/Surnom : Lucifel … Ou Luci … (pas comme Lucie hein, je suis un monsieur !)
Âge réel : 20 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Gougeule
Présence sur le forum : Autant que possible (motivation fluctuente)
Un dernier p'tit mot ? B’jour les copains !

Revenir en haut Aller en bas
Mycroft P. Yaxley
J'ai : 16 ans - Mon avatar est : Alex Pettyfer
Niveau : : Cracmol

Parchemins : : 8 - Dragées : : 0

Sam 5 Jan - 10:13
Bienvenu officiellement parmi nous Mycroft !

J'aime beaucoup l'histoire de ton personnage ! J'espère te recroiser peut-être dans la salle commune des Poufsouffle où dans un autre endroit du château !

Hâte de voir ou le choixpeau va t'envoyer (:
Revenir en haut Aller en bas
Alaryc Yaxley
J'ai : 15 ans - Je suis de sang : Pur - Je suis : en 5ième année - Mon avatar est : Francisco Lachowski
Niveau : : Cracmol

Parchemins : : 179 - Dragées : : 8

Sam 5 Jan - 16:10
Hé officiellement Bienvenue !
Encore une fois !

J'ai beaucoup aimé lire l'histoire, hâte de voir ce que ça donnera en RP tout ça !

_______________________________________


It is hard to fail, but it is worse never to have tried.



Code Dialogue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Puffett
J'ai : 11 ans. et j'appartiens à la maison : Gryffondor. - Je suis de sang : mêlé. - Je suis : en 1ère Année. - J'écris en # : 9E0A1A - Mon avatar est : Mackenzie Foy.
RPG : : Première Rentrée
Niveau : : Cracmol

Parchemins : : 259 - Dragées : : 21

Dim 6 Jan - 22:42



Mycroft P. Yaxley

J'ai l'honneur de t'annoncer, jeune homme, que ta nouvelle maison, à Poudlard, sera Gryffondor. Ta salle commune sera un havre de paix pour toi, je l'espère, où tu rencontreras nombre de camarades avec qui passer de longues et agréables soirées au coin du feu.

Tu vas désormais pouvoir accéder à toutes les fonctionnalités de Lumos Solem, et je te conseille humblement de commencer par les quelques points que je vais t'énoncer :

- Déclare tes prénom et nom, ton avatar, ta maison à Poudlard, ton ascendance, ainsi que ton poste/emploi et ta singularité si tu en as, dans les registres de la population magique. Tout cela te vaudra quelques menues (mais non négligeables) récompenses !

- Cours vite ouvrir ton compte à Gringotts, afin de pouvoir amasser mornilles et gallions ! Ceux-ci te permettront de faire des achats de toutes sortes, un peu partout au Royaume-Uni, ainsi qu'à Poudlard.

- Inscris-toi à un atelier d'intégration si tu as besoin de te mettre tranquillement dans le bain, et parcoures la liste des défis afin d'empocher quelques noises.

- Poste une petite annonce pour trouver un partenaire de RP, ou participe librement à l'un (ou plusieurs) des RP listés ici. Tu peux également faire tourner la Roue du RP ou plus simplement te balader sur Discord pour rencontrer tes nouveaux compagnons de jeu !

Si tu as des questions, pose les dans le Bureau, où un membre aguerri se fera une joie de voler à ton secours !

Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique
Maître du Jeu
Choixpeau Magique
J'ai : 1000 ans et j'appartiens à la maison : Poudlard - Mon avatar est : Choixpeau Magique
Parchemins : : 12 - Dragées : : 0

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: